...

...

ORTHOGRAPHE

...

- Les majuscules

- m devant b, m et p

- Des mots invariables (1)

- Des mots invariables (2)

- Les noms : masculin ou féminin ?

- Le féminin des noms

- Les noms :  singulier ou pluriel ?

- Le pluriel des noms (1)

- Le pluriel des noms (2)

- L'accord des adjectifs (1)

- Le féminin des adjectifs

- Le pluriel des adjectifs

- Les homophones (1)

- Les homophones (2)

- Les homophones (3)

- L'accord du participe passé

- Le pluriel des noms composés

- Le pluriel des adjectifs de couleur

...

... ... ...

Les majuscules

- Il faut mettre une majuscule :

- Au premier mot des phrases

Exemples :

Tous les jours, je me lève vers 7h00.

La mer est une vaste étendue d'eau salée.

- Aux noms propres

(noms de famille, prénoms, lieux, pays, villes, fleuves, marques...)

Exemples :

La France est un pays qui se trouve en Europe.

Gérard Dupond conduit une Renault.

...

...

m devant b, m et p

- Devant b, m et p on remplace n par m

Exemples :

une framboise - emmener - un pompier

...

...

Le nom : masculin ou féminin ?

- Les noms peuvent être masculin ou féminin.

Pour connaître le genre d'un nom, on ajoute le déterminant un (ou le) une (ou la) devant le nom. 

Si on peut ajouter un, le nom est masculin

 Si on peut ajouter une, il est féminin.

Exemples :

Noms masculins Noms féminins

 

un homme

un garçon

un lit

un tigre

 

 

une femme

une fille

une table

une lionne

 

...

...

Le féminin des noms

- Certains noms désignant des personnes (humaines ou animales) possèdent une forme masculine et une forme féminine.

A partir d'un nom masculin, on forme le féminin en ajoutant le plus souvent un e.

Exemples :

 

un habitant    ->    une habitante

un surveillant    ->    une surveillante

un marchand    ->    une marchande

un cousin    ->    une cousine

 

...

Les noms masculins terminant en ier font leur féminin en ière.

Exemples :

 

un infirmier    ->    une infirmière

un cuisinier    ->    une cuisinière

un jardinier    ->    une jardinière

un écolier    ->    une écolière

 

...

Certains noms doublent la dernière consonne devant l'e du féminin.

Exemples :

 

un lion    ->    une lionne

un chien    ->    une chienne

un chat    ->    une chatte

un Parisien    ->    une Parisienne

 

...

Certains noms forment leur féminin en euse, en ice ou en esse.

Exemples :

 

un vendeur    ->    une vendeuse

un instituteur    ->    une institutrice

un tigre    ->    une tigresse

un maître    ->    une maîtresse

 

...

Certains noms masculins changent complètement de formes au féminin.

Exemples :

 

un homme     ->    une femme

un roi    ->    une reine

un frère    ->    une sœur

un cheval    ->    une jument

 

...

Tableau récapitulatif

...

...

Le nom : singulier ou pluriel ?

- On utilise le singulier quand le nom désigne une seule personne ou un seul objet.

Exemples :

le boucher / un chat  /  la baignoire / ce monument ...

- On utilise le pluriel quand le nom désigne plusieurs personnes ou plusieurs objets.

Exemples :

les élèves / des tables  /  des mouches / ces allumettes ...

...

...

Le pluriel des noms (1)

- Les noms prennent en général un s au pluriel.

Exemples :

 

un chat    ->    des chats

une voiture    ->    des voitures

le cochon    ->    les cochons

la photo    ->   les photos

 

...

...

Le pluriel des noms (2)

- Les noms terminés par eau, au et eu prennent un x au pluriel.

Exemples :

 

un bateau    ->    des bateaux

un noyau    ->    des noyaux

un feu    ->    des feux

un cheveu    ->    des cheveux

 

...

- Les noms terminés par al font leur pluriel en aux.

Exemples :

 

un cheval    ->    des chevaux

un journal    ->    des journaux

un bocal    ->    des bocaux

un canal    ->    des canaux

 

...

- Les noms terminés par ou prennent un s au pluriel.

Exemples :

 

un clou    ->    des clous

un fou    ->    des fous

un verrou    ->    des verrous

un écrou    ->    des écrous

 

...

- Les noms terminés par s, x ou z au singulier ne changent pas au pluriel.

Exemples :

 

une souris    ->   des souris

la voix    ->   des voix

un gaz    ->   des gaz

 

...

Tableau récapitulatif

...

...

Des mots invariables (1)

Certains mots ne changent jamais. On les appelle des mots invariables et il faut donc se souvenir de leur orthographe.

Liste 1 :

dans  -  sans  -  pas  -  mais  -  plus  -  comme  -  sur  -  avec  -  pour  -  donc  -  voici  -  autour  - autre  -  contre  -  demain  -  fois  - rien  - vite...

...

...

Des mots invariables (2)

Certains mots ne changent jamais. On les appelle des mots invariables et il faut donc se souvenir de leur orthographe.

Liste 2 :

pendant  -  durant  - autant  -  avant  -  devant  - cependant  -  pourtant  - maintenant

quand

parfois  -  autrefois  -  quelquefois  -  toutefois

puis  -  depuis

tôt  -  aussitôt  -  bientôt  -  tantôt

alors  -  dehors

lorsque

vers  -  envers  -  travers

sur  -  sous  -  au-dessus  - au-dessous

moins  -  plus  -  assez  -  beaucoup

mieux

malgré

...

...

L'accord des adjectifs (1)

- Les adjectifs qualificatifs s'accordent en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec les noms qu'ils accompagnent.

Exemples :

Masculin Féminin
singulier pluriel singulier pluriel
un petit garçon des petits garçons une petite fille des petites filles

...

...

Le féminin des adjectifs

- En règle générale, on ajoute un "e" à la fin de l'adjectif pour passer du masculin au féminin.

Exemples :

 

un grand bureau    ->    une grande table

un cheval gris    ->    une jument grise

un joli tableau    ->    une jolie image

un résultat correct    ->    une réponse correcte

 

Remarque :

Si l'adjectif se termine déjà par un "e" au masculin, il ne change pas.

un animal rapide   ->   une bête rapide

...

- Certains adjectifs doublent la consonne finale avant le "e".

Exemples :

 

un bon résultat    ->    une bonne nouvelle

un gros camion    ->    une grosse voiture

un animal cruel    ->    une bête cruelle

un garçon gentil   ->    une fille gentille

 

...

- Les adjectifs qui finissent en "eux" ou "eur" se transforment en "euse".

Exemples :

 

un jour heureux    ->    une journée heureuse

un métal précieux    ->    une pierre précieuse

un garçon moqueur    ->    une fille moqueuse

un oiseau rieur   ->    une mouette rieuse

 

...

- Les adjectifs qui finissent en "er" se transforment en "ère".

Exemples :

 

un travail régulier    ->    une présence régulière

un accent étranger    ->    une langue étrangère

 

...

- Certains adjectifs se transforment complètement.

Exemples :

 

un beau cadeau    ->    une belle surprise

un vieux tableau    ->    une vieille photo

un oiseau blanc    ->    une poule blanche

un drap doux    ->    une étoffe douce

 

...

Tableau récapitulatif

...

...

Le pluriel des adjectifs

- En règle générale, on ajoute un "s" à la fin de l'adjectif pour passer du singulier au pluriel.

Exemples :

 

un grand bureau    ->    des grands bureaux

une grande  table    ->    des grandetables 

un livre intéressant    ->    des livres intéressants

une histoire intéressante   ->  des histoires intéressantes

 

Remarque :

Si l'adjectif se termine déjà par un "s" ou un "x" au singulier, il ne change pas.

un gros ours   ->   des gros ours

un enfant peureux   ->   des enfants peureux

 

...

- Les adjectifs qui finissent en "eau" prennent un "x" au pluriel.

Exemples :

 

un nouveau crayon    ->    des nouveaux crayons

un beau métier    ->    des beaux métiers

 

...

- Les adjectifs qui finissent en "al" se transforment en "aux" au pluriel.

Exemples :

 

un exercice oral    ->    des exercices oraux

un salut amical    ->    des saluts amicaux

un train spécial    ->    des trains spéciaux

 

...

Tableau récapitulatif

...

 

...

...

Les homophones (1)

- Il n'est pas toujours facile d'écrire correctement certains mots, surtout s'ils se prononcent de la même façon !...

a ou à ? ; ou ou  ? ; on ou ont ? ; son ou sont ? ; on ou on n' ?

...

a ou à ?

a : on écrit a (sans accent) quand on peut le remplacer par avait.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du verbe avoir.

Exemple :

Mon voisin a une belle voiture.

=> Mon voisin avait une belle voiture.

Il s'agit du verbe avoir, on écrit donc a (sans accent).

à : on écrit à (avec accent) quand on ne peut pas le remplacer par avait.

Il s'agit d'une préposition invariable.

Exemple :

Il va à la piscine.

=> Il va avait la piscine. => impossible

On ne peut pas le remplacer. Il s'agit de la préposition, on écrit donc à (avec accent).

...

ou ou ?

ou : on écrit ou (sans accent) quand on peut le remplacer par ou bien.

Il s'agit d'une conjonction de coordination qui indique un choix.

Exemple :

Tu veux du café ou du thé ?

=> Tu veux du café ou bien du thé ?

On peut le remplacer. Il s'agit de la conjonction de coordination, on écrit donc ou (sans accent).

: on écrit (avec accent) quand on ne peut pas le remplacer par ou bien.

Il s'agit d'un adverbe qui indique le lieu.

Exemple :

vas-tu en vacances ?

=> Ou bien vas-tu en vacances ? => impossible

On ne peut pas le remplacer. Il s'agit de l'adverbe, on écrit donc (avec accent).

...

on ou ont ?

on : on écrit on quand on peut le remplacer par il.

(On change le pronom de conjugaison)

Il s'agit d'un pronom.

Exemple :

Hier, on est allé au cinéma.

=> Hier, il est allé au cinéma.

On peut le remplacer par il. Il s'agit du pronom, on écrit donc on.

ont : on écrit ont quand on peut le remplacer par avaient.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du verbe avoir.

Exemple :

Les enfants ont vu un film.

=> Les enfants avaient vu un film.

On peut le remplacer par avaient. Il s'agit du verbe avoir, on écrit donc ont.

...

son ou sont ?

son : on écrit son quand on peut le remplacer par mon.

Il s'agit d'un déterminant.

Exemple :

Il a pris son chapeau.

=> Il a pris mon chapeau.

On peut le remplacer par mon. Il s'agit du déterminant, on écrit donc son.

sont : on écrit sont quand on peut le remplacer par étaient.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du verbe être.

Exemple :

Les enfants sont à l'école.

=> Les enfants étaient à l'école.

On peut le remplacer par étaient. Il s'agit du verbe être, on écrit donc sont.

...

on ou on n' ?

Quand le sujet d’un verbe, commençant par une voyelle, est le pronom indéfini on, il faut le remplacer par il pour savoir si l’on doit écrire la négation n’ 

 Exemple : 

On n'utilise jamais ces ciseaux.

Il n'utilise jamais ces ciseaux.

...

...

...

Les homophones (2)

ce, se ou ceux ? ; ces, ses, c'est, s'est, sais ou sait ?

...

ce , se ou ceux ?

ce : on écrit ce quand on peut le remplacer par ces.

(on remplace par le pluriel si possible)

Il s'agit d'un déterminant.

Exemple :

Je pense que ce champignon est comestible.

=> Je pense que ces champignons sont comestibles.

On peut le remplacer par ces. Il s'agit du déterminant, on écrit donc ce.

se : on écrit se quand on peut le remplacer par me ou te.

(On change le pronom de conjugaison)

Il s'agit du pronom personnel réfléchi, employé avec les verbes pronominaux.

Exemple :

Il se lève tous les matins à 7 h 00.

=> Je me lève tous les matins à 7 h 00.

On peut le remplacer par me. Il s'agit du pronom, on écrit donc se.

ceux : on écrit ceux quand on peut le remplacer par celui.

(On remplace par le singulier si possible)

Il s'agit d'un déterminant.

Exemple :

Ceux qui ont triché seront punis.

=> Celui qui a triché sera puni.

On peut le remplacer par celui. Il s'agit du pronom, on écrit donc se.

...

ces ou ses ou c’est ou s’est ou sais ou sait ?

ces : on écrit ces quand on peut le remplacer par ce ou cette.

(on remplace par le singulier si possible)

Il s'agit d'un déterminant.

Exemple :

Ces fleurs sont belles

=> Cette fleur est belle.

On peut le remplacer par cette. Il s'agit du déterminant, on écrit donc ces.

ses : on écrit ses quand on peut le remplacer par mes ou tes.

(On change le pronom de conjugaison)

Il s'agit d'un déterminant.

Exemple :

Il prend ses affaires.

=>  Je prends mes affaires.

On peut le remplacer par mes. Il s'agit du pronom, on écrit donc ses.

c'est : on écrit c'est quand on peut le remplacer par c'était.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du pronom démonstratif et du verbe être.

Exemple :

C'est l'heure de partir.

=> C'était l'heure de partir.

On peut le remplacer par c'était. Il s'agit du pronom et du verbe être, on écrit donc c'est.

s'est : on écrit s'est quand on peut le remplacer par l'expression par je me suis.

(On change le pronom de conjugaison)

Il s'agit du pronom personnel réfléchi, employé avec le verbe être.

Exemple :

Il s'est cassé la jambe.

=> Je me suis cassé la jambe.

On peut le remplacer par me. Il s'agit du pronom et du verbe être, on écrit donc s'est.

sais : on écrit sais quand on peut le remplacer par savais.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du verbe savoir conjugué à la 1ère ou 2ème personne du singulier au présent.

Exemple :

Je sais compter jusqu'à 10.

=> Je savais compter jusqu'à 10.

On peut le remplacer par savais. Il s'agit du verbe savoir, on écrit donc sais.

sait : on écrit sait quand on peut le remplacer par savait.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du verbe savoir conjugué à la 3ème personne du singulier au présent.

Exemple :

Nathan sait écrire en chinois.

=> Nathan savait écrire en chinois.

On peut le remplacer par savait. Il s'agit du verbe savoir, on écrit donc sait.

...

...

...

Les homophones (3)

est, ai ou et ? ;  leur ou leurs ? ; qu’elle ou quelle ? ; quand, quant ou qu’en ?

...

est, ai ou et ?

est : on écrit est quand on peut le remplacer par était.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du verbe être à la 3ème personne du singulier au présent

Exemple :

Olivier est le plus rapide.

=> Olivier était le plus rapide.

On peut le remplacer par était. Il s'agit du verbe être, on écrit donc est.

ai : on écrit ai quand on peut le remplacer par avais.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit du verbe avoir à la 1ère personne du singulier au présent

Exemple :

Tous les matins, j'ai du mal à me lever.

=> Tous les matins, j'avais du mal à me lever.

On peut le remplacer par avais. Il s'agit du verbe avoir, on écrit donc ai.

et : on écrit et quand on ne peut le remplacer ni par était, ni par avais.

(On change le temps de la phrase à l'imparfait)

Il s'agit de la conjonction de coordination.

On peut le remplacer par "et puis..."

Exemple :

Je mange des fruits et du fromage.

=> Je mange des fruits était / avais du fromage. => impossible

=> Je mange des fruits et puis du fromage.

On ne peut le remplacer ni par était, ni par avais. Mais on peut le remplacer par et puis...

Il s'agit de la conjonction de coordination, on écrit donc et.

...

leur ou leurs ?

leur : on écrit leur quand on peut le remplacer par lui.

Il s'agit d'un pronom personnel qui demeure toujours invariable.

Exemple :

Tu leur as demandé de se taire.

=> Tu lui as demandé de se taire.

On peut le remplacer par lui. Il s'agit du pronom personnel, on écrit donc leur.

leur(s) : on écrit leur(s) quand on peut le remplacer par mon ou ma.

(on remplace par le singulier si possible)

Il s'agit d'un déterminant qui s'accorde avec le nom qu'il accompagne.

Exemple :

Leurs réponses sont exactes.

=> Ma réponse est exacte.

On peut le remplacer par ma. Il s'agit du déterminant, on écrit donc leurs.

...

qu’elle ou quelle ?

qu'elle(s) : on écrit qu'elle(s) quand on peut le remplacer par qu'il(s).

(on remplace par le masculin si possible)

Il s'agit de que (conjonction ou pronom) + elle(s) (pronom personnel).

Exemple :

Je pense qu'elle partira bientôt.

=> Je pense qu'il partira bientôt.

On peut le remplacer par qu'il, on écrit donc qu'elle.

quelle(s) : on écrit quelle(s) quand on ne peut pas le remplacer par qu'il(s).

(on remplace par le masculin si possible)

Il s'agit d'un adjectif qui s'accorde avec le nom qu'il accompagne. On le rencontre le plus souvent dans les phrases interrogatives ou exclamatives.

Exemple :

Quelle belle matinée !

=> Qu'il belle matinée !=> impossible

On ne peut pas le remplacer par qu'il. C'est donc l'adjectif, on écrit donc quelle.

...

quand, quant ou qu’en ?

quand : on écrit quand quand on peut le remplacer par lorsque.

Il s'agit d'une conjonction.

Exemple :

Je sortirai quand j'aurai fini.

=> Je sortirai lorsque j'aurai fini.

On peut le remplacer par lorsque, on écrit donc quand.

quant : on écrit quant quand on peut le remplacer par l'expression en ce qui concerne. Il est toujours suivi par à, au ou aux.

Il s'agit d'une conjonction.

Exemple :

Quant aux autres, ils resteraient toute la nuit.

=> En ce qui concerne les autres, ils resteraient toute la nuit.

On peut le remplacer par l'expression  en ce qui concerne, on écrit donc quant.

qu'en : on écrit qu'en quand on peut le décomposer en que en.

(Ce n'est cependant pas tout à fait juste !...)

 

Exemple :

Je pense qu'en lui écrivant, cela ira plus vite.

=> Je pense que en lui écrivant, cela ira plus vite.

On peut, à la limite, le remplacer par que en, on écrit donc qu'en.

...

...

...

L'accord du participe passé

Le participe passé s'il est épithète s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il accompagne.

Exemples :

Le loup  

affamé  

  hurle dans la forêt.

Masc. Sing.

Masc. Sing.

 

Ces robes  

froissées  

  sont très jolies.

Fém. Pl.

Fém. Pl.

- Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir ne s'accorde jamais avec le sujet du verbe.

Exemples :

Les enfants   

ont  

trouvé  

  des champignons derrière la maison.

Masc. Pl.

Masc. Sing.

 

Nadine et Valérie   

ont  

fini  

  premières du concours.

Fém. Pl.

Masc. Sing.

- Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde cependant avec le complément d'objet direct (COD) si celui-ci est placé avant le verbe.

Exemples :

Nous    

avons  

vu  

  de très belles fleurs.   => on n'accorde pas, le COD est derrière.

Masc. Sing.

COD - Fém. Pl.

 

Les fleurs   

que vous avez  

vues  

  sont très belles.   => on accorde, le COD est avant.

COD - Fém. Pl.

Fém. Pl.

- Le participe passé employé avec l'auxiliaire être s'accorde toujours avec le sujet du verbe.

Exemples :

Les enfants   

sont  

allés  

  à la piscine.

Masc. Pl.

Masc. Pl.

 

Nathalie   

est  

arrivée  

  la dernière.

  Fém. Sing.

Fém. Sing.

...

...

...

Le pluriel des noms composés

Un nom composé est un ensemble de mots associés par un trait d'union.

S’il n’y a pas de trait d’union, ce n’est pas un nom composé.

Exemples :

un porte-clé , ma grand-mère , un arc-en-ciel , une reine-claude , un bouton-d'or,  un avant-centre, un état-major, un repose-pied,  le tout-à-l'égout.

Pour former le pluriel d'un mot composé, il est souvent indispensable d'identifier la nature de chacun de ses éléments, en se guidant quelquefois sur le sens de la phrase.

=> Les noms composés qui comportent un élément de type "verbe, adverbe, pronom ou préposition", alors cet élément reste invariable :

Exemples :

- un tire-bouchon,  des tire-bouchons. (verbe + nom)

- une arrière-saison, des arrière-saisons. (adverbe + nom)

- un chef-d'œuvre, des chefs-d'œuvre (nom + préposition + nom)

Mais un "coq-à-l'âne", un "pot-au-feu", un "tête-à-tête" restent invariables, car l'ajout d'un "s" gênerait la liaison.

=> Les noms composés de deux noms se mettent au pluriel :

Exemples :

- un oiseau-mouche, des oiseaux-mouches / un bloc-moteur, des blocs-moteurs

Mais il faut faire attention au sens :

S’il existe un rapport de qualification, ils se mettent au pluriel :

- un café-théâtre, des cafés-théâtres. (Des cafés qui sont en même temps des théâtres)

- un dîner-débat, des dîners-débats. (Des dîners où se déroulent des débats).

S’il existe un rapport de nature différente, le pluriel ne s'applique pas aux deux : 

- un timbre-poste, des timbres-poste. (Des timbres pour utiliser le service postal)

- un garde-chasse, des gardes-chasse. (Des gardes de la chasse).

=> Les noms composés d’un nom et d’un adjectif se mettent au pluriel :

Exemples :

un coffre-fort, des coffres-forts / un libre-service, des libres-services

Exceptions :

un terre-plein, des terre-pleins (des endroits pleins de terre)

une demi-heure / des demi-heures

=> Les noms composés de deux adjectifs se mettent au pluriel :

Exemples :

un sourd-muet, des sourds-muets / un libre-service, des libres-services

=> Les noms composés de deux verbes restent invariables :

Exemples :

un laissez-passer, des laissez-passer / un savoir-faire, des savoir-faire

...

...

Le pluriel des adjectifs de couleur

Comme tout adjectif, l'adjectif de couleur doit s'accorder en genre et en nombre avec le nom qu'il accompagne. Mais il y a des exceptions.

=> Les adjectifs de couleur de forme simple :

En règle générale, un adjectif de couleur de forme simple s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel ils se rapportent :

Exemples : 

des images grises  ma voiture noire  une écharpe verte  des yeux bleus

=> Liste des principaux adjectifs de couleur s'accordant :

bleu, rouge, blanc, noir, gris, brun, violet, jaune, vert, blond, beige, pourpre, écarlate…

Mais il y a de nombreuses exceptions :

Les noms de choses (fruits, fleurs, pierres) utilisées comme adjectifs de couleur sont invariables :

marron, orange, abricot, acajou, brique, bronze, champagne, cerise, citron, crème, grenat, indigo, kaki, marine, noisette, ocre, olive, or, paille, pastel, safran, turquoise…

Exemples :

des chaussures marron  /  des pulls orange

Bien que le nom qui les accompagne soit au pluriel, ces adjectifs ne s'accordent pas.

Mais Il y a des exceptions à la règle des exceptions :

rose, fauve, pourpre, écarlate, incarnat et mauve s'accordent ainsi avec le nom qu'ils accompagnent…

Exemple :

des jupes roses.

Bien que "rose" désigne aussi une fleur, il s'accorde avec "jupes" au pluriel !

=> Les adjectifs de couleur de forme composée :

Les adjectifs de couleur composés, que ce soit de noms ou d’adjectifs ne s’accordent jamais.

Exemples : 

des yeux bleu-vert / des pantalons bleu marine / des blousons bleu clair

...

...

... ... ...


Cours théoriques d'orthographe en français pour l'école élémentaire du CP au CM2