...

...

... ... ...

...

La Première Guerre mondiale

...

La Première Guerre mondiale (surnommée la "Der des Der"ou la "Grande Guerre") est un conflit militaire majeur qui eut lieu de 1914 à 1918.

C'est une guerre qui a concerné la plupart des pays de l'époque (Europe, Japon, États-Unis et colonies) et mérité le nom de guerre mondiale à partir du début de 1918.

C'est aussi une guerre qui a engagé des soldats venant de l'ensemble de la population (la plupart des familles avaient un ou plusieurs membres qui y ont participé) et dans laquelle tous les efforts d'un pays étaient engagés : c'est une guerre totale.

...

Chronologie Les origines de la guerre Le front de l'ouest
Le front de l'est Bilan et conséquences Documents divers

...

CHRONOLOGIE

La Première Guerre mondiale (août 1914 - novembre 1918)

1914

- 28 juin : assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand à Sarajevo

1914 - 3 au 5 août : les déclarations de guerre s'enchaînent
1914 - Septembre : bataille de la Marne
1915 - 19 juillet : première victoire aérienne de Guynemer
1916 - 21 février au 19 décembre : bataille de Verdun
1917

- 6 avril : entrée en guerre des États-Unis

- 16 avril : offensive du Chemin des Dames

1918

- 3 mars : Traité de Brest-Litovsk entre la Russie et l'Allemagne

- 11 novembre : signature de l'Armistice

1919 - 28 juin : signature du traité de Versailles

...

...

Les origines de la guerre

De 1905 à 1914, toutes les grandes puissances européennes se militarisent et forment des systèmes d'alliance militaire.

Les systèmes d'alliance à la veille de la Première Guerre Mondiale

En 1914, la carte de l'Europe ne ressemble pas à celle d'aujourd'hui. L'Allemagne est bien plus grande et l'Autriche et la Hongrie ne forment qu'un seul et unique empire : l'Empire austro-hongrois. À l'est, la Pologne n'existe plus, la Russie est un empire dirigé par les tsars et la Turquie est l'Empire Ottoman. Des alliances comme la Triple Entente (Royaume-Uni, France et Empire russe) et la Triple Alliance (Empire allemand, Empire austro-hongrois et Italie) divisent l'Europe. La France dispute à l'Allemagne l'Alsace-Lorraine et l'Italie dispute trois territoires à son allié l'Autriche-Hongrie.

28 juin 1914 : assassinat de François Ferdinand

En 1914, des troubles ont lieu en Serbie et l'héritier du trône de l'empire d'Autriche-Hongrie (le prince), l'archiduc François-Ferdinand, est assassiné par un nationaliste serbe (le 28 juin 1914 à Sarajevo). L'Autriche-Hongrie lance un ultimatum à la Serbie, mais celle-ci refuse un des termes qui demandait la participation de fonctionnaires austro-hongrois à l'enquête sur le meurtre. L'Autriche-Hongrie veut utiliser l'attentat pour écraser la Serbie qui est protégée par la Russie.

L'Empire austro-hongrois est allié de l'Empire allemand et de l'Italie.

La Serbie est alliée à la Russie, elle-même alliée à la France et au Royaume-Uni (les Alliés).

L'Empire austro-hongrois déclare la guerre à la Serbie. La Russie déclare la guerre à l'Autriche-Hongrie quelques jours après. L'Allemagne déclare la guerre à la Russie (3 août 1914) et la France se prépare à déclarer la guerre à l'Allemagne pour aider ses alliés russes, mais c'est l'Allemagne qui la lui déclare avant. 

Le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne pour aider ses alliés russes et français (4 août 1914). 

L'Italie, alliée de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie, ne déclare pas la guerre à la Triple Entente, mais rejoint cette dernière en raison de son désaccord au niveau de ses territoires et de ceux de l'Autriche-Hongrie et la Roumanie fait de même.

L'Empire Ottoman et la Bulgarie déclarent la guerre à la Russie, à la France et au Royaume-Uni et choisissent de combattre aux côtés des Allemands.

Très rapidement et sans aucun contrôle, toute l'Europe est en guerre et c'est le début de la Première Guerre mondiale.

...

...

Le front de l'ouest

Le front de l'ouest

 

Les Allemands pénètrent vite en France (en passant par la Belgique et en utilisant le plan Schlieffen), mais ils sont arrêtés lors de la bataille de la Marne en septembre 1914, pendant laquelle les soldats français se déplacent grâce à des taxis parisiens et arrivent donc vite sur le champ de bataille. La Belgique en veut à l'Allemagne et lui déclare la guerre.

À partir de 1915, le front se stabilise : la guerre des tranchées commence.

Les soldats français, dits Poilus, et les Britanniques s'opposent aux Allemands, mais en s'abritant dans des conditions extrêmes (rats, boue...) à l'intérieur de grandes lignes creusées dans la terre : les tranchées.

Septembre 1914 : les taxis de la Marne

Dans les tranchées, les soldats mangent les mains pleines de boue, les rats mangent les morts sur le champ de bataille et mordent les soldats vivants. Certains se font surprendre lorsqu'ils se réveillent avec un rat sur eux qui tente de les manger.

Les Poilus dans les tranchées avant l'assaut

Il y a plusieurs grandes batailles : la bataille de Verdun et la bataille de la Somme (1916) et le chemin des Dames (1917).

Ces batailles sont meurtrières mais aucune n'arrive à emporter la décision malgré l'utilisation d'armes nouvelles (aviation, chars et gaz de combat).

En 1917, les soldats sont fatigués par la guerre et des mutineries (révoltes ou refus d'obéir) sont organisées, mais échouent et sont durement réprimées.

Le 6 avril 1917, les États-Unis entrent en guerre du côté des Alliés suite à des navires coulés par des sous-marins Allemands lors d'un ravitaillement : ils envoient deux millions de soldats en Europe et mettent leur puissance industrielle au service de l'Entente.

Mais peu après la Russie, qui est en révolution, cesse les combats contre les Allemands et les Autrichiens (début 1918).

Les Alliés font une percée victorieuse à partir de juillet 1918.

Début novembre 1918, l'Allemagne, qui est en révolution, demande l'armistice.

La signature de l'armistice du 11 Novembre 1918 à Rethondes (en forêt de Compiègne) marque la fin de la 1ère Guerre Mondiale.

A 6 heures du matin, les généraux allemands signent l'armistice avec les alliés.

 Dans le wagon-restaurant aménagé en salle de réunion, l'amiral Wemyss, le maréchal Foch et le général Maxime Weygand mettent fin à quatre ans de guerre. 

Le cessez-le-feu prend effet à 11 heures, dans toute la France, les cloches sonnent à la volée : la guerre est finie. Tous les combattants veulent croire que cette guerre est la "der des der".

11 novembre 1918 : signature de l'armistice

...

...

Le front de l'est

La Russie se mobilise plus vite que l'Allemagne ne le croyait. Elle envahit cette dernière avec une armée très nombreuse, mais très mal équipée (le « rouleau compresseur russe »).

Cependant, l'Allemagne, ayant des soldats bien équipés et entraînés, repousse la Russie hors du territoire allemand en quelques semaines, mais n'arrive pas à détruire l'armée russe qui tiendra, au prix de grands sacrifices, jusqu'au début de 1917.

Débarquement des troupes françaises dur l'île de Lemnos

L'armée russe a plus de succès militaires contre l'Autriche. Mais celle-ci, aidée par l'Allemagne, bat les Russes.

En janvier 1915, les Britanniques et les Français, qui veulent porter secours aux Russes, ne parviennent pas à franchir le détroit turc des Dardanelles qui relie la mer Méditerranée à la mer Noire.

Ils maintiennent cependant sur place des soldats qui combattent les Turcs, puis les Bulgares qui sont les alliés des Allemands.

À l'est, la Russie quitte la guerre en 1917 après les deux révolutions russes. Le 15 décembre 1917, c'est la signature de l'armistice germano-russe.

La jeune république russe bolchevique , issue de la révolution d'octobre, signe finalement le traité de Brest-Litovsk le 3 mars 1918, qui met un terme définitif au conflit à l'est.

L'Europe en guerre...

...

...

Le bilan et les conséquences de la guerre

Il y a environ 10 millions de morts (presque exclusivement des militaires) en Europe, dont 1 million et demi de Français. Il y a aussi 6,5 millions de blessés (qu'on surnomme à l'époque les « gueules cassées »). En France et en Belgique, dans les régions où les combats se sont fixés pendant près de quatre ans, les dégâts matériels sont considérables. Le moral des populations est très bas au lendemain de la guerre. Beaucoup d'Européens souhaitent que l'on fasse tout pour que plus jamais de telles horreurs ne se reproduisent.

La Première Guerre Mondiale a beaucoup de conséquences :

C'est toute l'Europe qui s'est affaiblie alors que les États-Unis de même que le Japon ont émergés.

Des monuments aux morts sont installés dans chaque ville en souvenir des soldats morts lors de la guerre.

...

LE TRAGIQUE DÉCOMPTE DES MORTS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Le nombre des pertes humaines de la Première Guerre mondiale militaires et civiles s'élève à plus de 40 millions, 20 millions de morts et 21 millions de blessés. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et près de 10 millions pour les civils. Les Alliés de la Première Guerre mondiale perdent plus de 5 millions de soldats et les Empires centraux près de 4 millions.

ALLIÉS FRANCE 1 500 000
ROYAUME-UNI 744 000
ITALIE 750 000
RUSSIE 1 700 000
BELGIQUE 41 000
ROUMANIE 250 000
SERBIE 365 000
ÉTATS-UNIS 75 000
EMPIRES CENTRAUX ALLEMAGNE 2 000 000
AUTRICHE-HONGRIE 1 543 000
BULGARIE 33 000

...

...

Documents divers

Des photos :

Dans les tranchées...

Les chars de combat...

Les avions de combat...

...

...

Et quelques activités pour finir !...

...

Puzzle

Reconstitue l'image ci-dessous...

Des Poilus de la Première Guerre mondiale

...

QCM

Un petit questionnaire pour finir !...

... ... ...

Un petit test pour finir ?...

...

...


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez...

Rendez vous ici :

 


Histoire - Ressources et exercices en ligne pour l'école élémentaire

Chronologies - L'époque contemporaine - La Première Guerre mondiale